Portraits

NATHANAËL MERGUI
Jocelyn Raude
Enseignant-chercheur en psychologie sociale à l’École des hautes études en santé publique à Rennes.

« Gérer les risques épidémiques »

« Avec la pandémie de Covid-19, nous avons dû nous familiariser avec de nouveaux concepts, comme les taux d’efficacité et la balance bénéfice-risque des vaccins. Cependant, ces informations qui s’appuient sur des statistiques et des probabilités sont abstraites et difficiles à comprendre pour le cerveau humain. Or, nous savons que plus une information est complexe, plus elle renforce notre indécision. C’est ce qu’on appelle en psychologie le biais de statu quo. Par exemple, l’incompréhension...

Propos recueillis par
Marie Hilary

Ajouter un commentaire