La Cité des télécoms passe à la 5G

CITE DES TELECOMS
La Cité des télécoms propose une nouvelle exposition ludique.

Une nouvelle exposition est installée à la Cité des télécoms. Elle s’appuie sur des jeux pour expliquer le fonctionnement et les usages de la 5G.

Premiers téléphones, pose des câbles transatlantiques, arrivée de la fibre... Basée à Pleumeur-Bodou, près de Lannion, la Cité des télécoms retrace l’histoire des télécommunications1. Après avoir déambulé parmi les télégraphes, les visiteurs peuvent se mettre à jour sur les innovations actuelles : la Cité des télécoms propose une nouvelle exposition sur la 5G !

L’histoire des réseaux

Co-construite avec la société Orange2, elle se veut modulable avec la possibilité d’être transportée dans certains locaux de l’opérateur téléphonique, mais aussi dans d’autres bâtiments comme les mairies, voire les centres commerciaux. « Chaque avancée technologique engendre son lot de questions légitimes et de craintes, témoigne Pierre-Yves Paranthoën, muséographe à la Cité des télécoms. Notre objectif est d’y répondre de manière pédagogique et de démystifier cette technologie auprès du plus grand nombre. » L’exposition se concentre dans une pièce unique et présente le contexte historique des différents réseaux en débutant naturellement par la 1G, mise en place en 1986. « Le signal était analogique. Les téléphones mobiles, utilisés à des fins professionnelles, restaient rares… Ils ressemblaient à de grosses valises ! » En 1992, la 2G démocratise le mobile avec l’arrivée du numérique permettant d’envoyer des SMS. Douze ans plus tard, la 3G va plus loin en offrant un accès internet. C’est le début de la connexion permanente… « L’arrivée de la 4G a ouvert la porte aux objets connectés. Depuis, le volume de données échangées double chaque année, ce qui dégrade la qualité de la transmission, ajoute Pierre-Yves Paranthoën. La 5G va améliorer cette capacité de connexion. » La Cité des télécoms a mis une année pour mettre sur pied cette exposition qui multiplie les modes d’interaction afin de s’adapter à tous les âges. Un jeu de l’oie a été inventé pour aborder les fake news. « Durant le confinement, nous avons été sidérés de voir les fausses idées qui circulaient sur la 5G dans plusieurs domaines : environnement, politique, santé… Il faut savoir que, pour toutes les innovations, il existe des normes à ne pas dépasser. »

De nouvelles connexions

L’exposition revient également sur les usages de la 5G : jeux vidéo, bâtiments connectés, véhicules autonomes... Autant de nouvelles connexions qui bénéficieront d’une technologie peu énergivore. « Il faut différencier l’efficacité de la sobriété énergétique, précise le muséographe. La 5G nécessitera moins d’énergie que la 4G pour une même quantité de données échangées. En revanche, les connexions vont se multiplier, augmentant les besoins énergétiques globaux. » Rendez-vous à la Cité des télécoms pour en savoir plus !

 

Notes 
1. Lire aussi p. 8-9.
2. Anciennement France Télécom.

BENJAMIN ROBERT

Renseignement(s)

Sylvie Guignard
sguignard.ext@orange.com

Ajouter un commentaire