Une vidéo pour illustrer la formation des atolls

YAPPEY CALO / UNSPLASH

Le géologue brestois Stephan Jorry réalise avec son équipe une vidéo pour expliquer au grand public comment se créent les atolls.

En septembre dernier, une nouvelle théorie sur la formation des atolls émergeait1. Cette découverte a bousculé la sphère scientifique et médiatique. Pour cause : elle remet en question une des théories émises par Darwin qui stipule que les atolls, ces îles coralliennes, se forment à la suite de l’affaissement d’édifices volcaniques.

Hausse et baisse cycliques

À l’époque, le grand naturaliste britannique ne savait pas que le niveau des mers avait cycliquement haussé et baissé au cours des dernières cinq millions d’années. Or, ce sont ces connaissances qui permettent aujourd’hui de comprendre la formation des atolls. Stephan Jorry, géologue à l’Ifremer de Brest et son collègue américain André Droxler2, tous deux à l’origine de cette nouvelle théorie, développent une vidéo3 pour l’expliquer au grand public. Cet outil pédagogique permettra à tous d’appréhender l’épopée scientifique liée à la formation des atolls. « Au début de la vidéo nous mettons en avant les travaux de cartographie de Darwin qui ont permis de classifier les récifs en trois grands types :  les récifs frangeants qui sont rattachés à la côte, les récifs barrières et les atolls », précise le chercheur brestois.
La vidéo explique également qu’à partir de 2,5 millions d’années le climat s’est refroidi drastiquement et a entraîné l’accumulation des glaces au niveau des pôles des continents d’Amérique et d’Europe du Nord qui s’est accompagnée d’une chute progressive du niveau de la mer. Cet événement climatique a laissé à l’air libre des bancs de coraux en forme de toit plat. Jusqu’ici, rien de très surprenant. Sauf qu’au fil du temps et sous l’effet de l’acidité de la pluie, ces dalles calcaires se sont creusées en leur centre. « Ce processus a duré des millions d’années et a transformé les bancs de coraux en une cuvette, avec des bordures surélevées et des dépressions centrales », poursuit Stephan Jorry.

Fonte massive des glaces

Au fur et à mesure que la vidéo progresse, un graphique indique qu’une fonte massive des glaces s'est produite il y a environ 450 000 ans. Cela a causé une hausse phénoménale du niveau de la mer avec des amplitudes de 120 à 130 m. Les bancs calcaires ont donc été submergés à nouveau et du corail a pu coloniser préférentiellement leurs bords les plus proches de la surface. Le niveau de la mer a continué d’osciller pendant quatre cycles glaciaires-interglaciaires et a contribué ainsi à sculpter les îles coralliennes. C’est ainsi que se forment les atolls. Les coraux ne s’installent donc pas sur le pourtour d’un volcan affaissé mais plutôt sur des structures immergées, plates, formées par l’accumulation d’anciens coraux. « Au cours des derniers 100 000 ans, les coraux ont pu se développer uniquement pendant 20 % du temps car pendant les 80 % restants les atolls étaient exposés à l’air libre. » Le chercheur entend bien continuer à partager cette découverte, notamment via cette vidéo qui pourra être diffusée dans les écoles ou autres lieux pédagogiques.

 

PAULE-ÉMILIE RUY

 

Notes

1. Lire Sciences Ouest n°391, septembre 2021.
2. De l’Université de Rice à Houston, au Texas.
3. Bientôt disponible sur le site de l’Ifremer.

Contact

Stephan Jorry
stephan.jorry@ifremer.fr

Ajouter un commentaire