En immersion dans un tchat de prévention du suicide

Actualité

N° 398 - Publié le 24 mars 2022
ADOBE STOCK

Magazine

4259 résultat(s) trouvé(s)

Les jeunes confient plus volontiers leur souffrance par écrit. Pour mieux comprendre les particularités de ce support, les chercheurs tentent de lire entre les lignes…

Les chiffres de SOS Amitié sont sans appel : les plateformes d’écoute de cette association de prévention des conduites suicidaires ont enregistré une hausse de 30 % des interactions depuis le début de la pandémie. « Les bénévoles peuvent être contactés par plusieurs canaux : téléphone, mail et tchat1. Ce dernier est privilégié par les adolescents et jeunes adultes. Ils y trouvent un cadre sécurisant, propice à la confidence. » D’après Gudrun Ledegen, chercheuse au laboratoire Prefics2 de...
Cet article est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Connectez-vous

TOUTES LES ACTUALITÉS

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest