Le récit palpitant d’un mollusque maltraité

Grand angle

N° 399 - Publié le 28 avril 2022
STEPHANE POUVREAU / IFREMER
Expérimentation permettant d'évaluer les performances de recrutement des huîtres plates.

Magazine

4259 résultat(s) trouvé(s)

Les bancs sauvages d’huîtres plates se portent mal. À Brest, des solutions de restauration fleurissent pour soigner ce coquillage.

L’huître plate a une histoire tumultueuse. Longtemps convoitée, exploitée puis pillée par les êtres humains, elle est aujourd’hui menacée en Europe. L’engouement pour ce bivalve1 débute dès l’Antiquité où il est alors facilement accessible à pied, sur l’estran. « Les siècles défilent et même la cour de Louis XIV en raffole : c’est un mets de luxe. Puis, il est tellement pêché qu’il ne se trouve plus que sous l’eau », raconte Stéphane Pouvreau, biologiste marin à l’Ifremer2 à Brest. Alors, à bord...
Cet article est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Connectez-vous

TOUS LES GRANDS ANGLES

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest