Portraits

LAURENT GUIZARD
Priscilla Bittencourt Biassi
Doctorante à l’École nationale supérieure d’architecture de Bretagne, à Rennes

« Comment les habitants sont acteurs de leur logement »

« Entre le plan initial d’un immeuble et le vécu des habitants, il peut y avoir un gouffre. C’est pourquoi j’étudie le cas des cinq unités d’habitation conçues par Le Corbusier à Marseille, Rezé, Briey, Firminy et Berlin. Je mène des visites et des entretiens pour savoir comment les habitants sont arrivés dans l’immeuble, quels sont les usages, les aménagements et les ameublements qu’ils y ont déployés, quelles sont leurs envies et leurs regrets.

Étude d’un corpus

J’ai également étudié le corpus (livres, expositions et articles de presse) qui documente leur vie dans un monument habité. Le but est de comprendre comment les habitants sont acteurs de leur logement, mais aussi comment les intentions de l’architecte sont remplies depuis les années 1960. Mes travaux font ressortir une grande diversité de trajectoires : certains ont conservé leur logement presque en l’état d’origine et d’autres ont fait de grandes transformations. Néanmoins, les promesses de confort et de vie sociale portées par Le Corbusier apparaissent assez bien tenues, ce qui est d’autant plus remarquable que son approche était très avant-gardiste à l’époque. Elle pourrait donc logiquement continuer d’inspirer les architectes contemporains. »

Propos recueillis par
Hugo Leroux

Ajouter un commentaire