La science est à portée de main

OLIVIER DE CHATEAUBOURG
Et si le temps de la Fête de la science vous deveniez archéologue ?

Du 7 au 17 octobre, la Fête de la science fait son retour en Bretagne. Venez nombreux !

Chercheurs, techniciens, ingénieurs… Pendant dix jours, tous se mobilisent pour vous rencontrer et partager leurs savoirs lors de la Fête de la science. Cet événement incontournable de la vie scientifique propose cette année encore une foule d’animations : conférences, Village des sciences, visites, jeux, expériences, projections de films… sur le thème du changement climatique.

Découvrir des métiers

Manipuler, expérimenter, apprendre et comprendre sont les maîtres mots des Villages des sciences. Cette année, ils seront au nombre de huit en Bretagne. « Pour la première fois à l’Espace des sciences de Rennes, un Village pour les enfants de 4 à 8 ans sera aménagé, soulignent Myriam Collet et Laurence Lencou, coordinatrices de la Fête de la science en Ille-et-Vilaine. Les enfants pourront s’exprimer autour d’une fresque participative : comment imaginer le monde de demain ? » Et des ateliers adaptés leur seront proposés. Pour les collégiens et lycéens, des speed-researching seront organisés. Ainsi les élèves pourront échanger avec des scientifiques pour découvrir leur métier. « C’est toujours un bon moment pour trouver un stage. »
Au Village de Brest, la lecture du conte Ostrea et Argo sera proposée. Écrit par Françoise Even, il s’inspire des recherches scientifiques menées à l’Ifremer pour aborder le thème du réchauffement climatique et montrer que, du large à la côte, tout est lié. « Le choix de déclamer ce texte en public est un premier pas pour inclure davantage les malvoyants à l’événement », précise Marie Lhuillery, médiatrice scientifique à Océano-polis et coordinatrice de la Fête de la science dans le Finistère.

Retour de Tara

Arts et sciences se mêleront tout au long de ces dix jours. À l’Atelier des Capucins de Brest, du 6 au 9 octobre, un artiste sera présent et construira une structure en bois et en 3D inspirée des répercussions des actions de l’Homme sur l’océan. « C’est toujours intéressant de croiser arts et sciences car leur démarche est commune : d’abord la curiosité puis l’exploration avant de tenter à son tour des expériences en vue de faire de nouvelles découvertes », s’enthousiame Marie Lhuillery.
L’art s’invitera aussi à Lorient à l’occasion du retour de la mission Microbiomes de la goélette Tara. « À la Maison de la mer, le public découvrira les œuvres des artistes à bord », précise Annaïg Le Port, coordinatrice de l’événement dans le Morbihan. Il sera d’ailleurs possible d’assister à l’arrivée de Tara au port de Lorient samedi 15 octobre après-midi, retransmise en direct sur la chaîne Youtube de l’Espace des sciences.

Un jeu éducatif

Pour parler du réchauffement climatique et réfléchir à des solutions, quoi de mieux qu’un jeu ? « Dans certains espaces, il sera possible de jouer à ClimaTicTac, indique Myriam Collet. C’est un jeu de plateau ludique sur le changement climatique, ses causes, ses manifestations, ses conséquences ainsi que sur les efforts d’adaptation et d’atténuation nécessaires pour enrayer son évolution. » Ce jeu a notamment été primé par le CNRS et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et les Brestois auront la possibilité de rencontrer une de ses créatrices : Camille Richon, ancienne postdoctorante à l’IUEM1 à Brest. « Elle participera à un cycle de mini-conférences organisé pour la première fois au Village brestois », précise Marie Lhuillery. De quoi en savoir un peu plus sur l’envers du décor…
En tout, ce sont près de 350 événements programmés dans toute la Bretagne. Des Villages des sciences sont aussi prévus à Crozon, Concarneau, Roscoff, Lannion et Ploufragran. « Plus de 700 chercheurs, enseignants, doctorants et médiateurs scientifiques de la région sont mobilisés », se réjouit Agathe Candela, coordinatrice de la Fête dans les Côtes-d'Armor.
Un événement à ne pas manquer !

MARIE HILARY

Notes

1. Institut universitaire européen de la mer.

Ajouter un commentaire