La renaissance des sols calcinés

Actualité

N° 413 - Publié le 26 octobre 2023
© JOSE DURFORT
La funaire hygrométrique est l'une des premières plantes à pousser sur les sols brûlés.

Magazine

4259 résultat(s) trouvé(s)

 

Plus d’un an s’est écoulé depuis les incendies de l’été 2022 et la nature commence à reprendre ses droits. De la forêt de Brocéliande aux monts d’Arrée, un étrange tapis rouge recouvre par endroits les sols calcinés. Il s’agit d’une mousse particulièrement adaptée aux sols cendreux chargés en éléments nutritifs : la funaire hygrométrique. « Après avoir donné naissance à de nouvelles pousses, elle passe du vert au brun-orangé », explique José Durfort, botaniste et spécialiste des mousses, qui a repéré les premières funaires seulement deux mois après les incendies. « Elle s’est installée grâce à des spores enfouies dans le sol ou charriées par le vent. Cette mousse fait partie de ces espèces pionnières, qui s’installent sur les terrains nus », poursuit le scientifique. À mesure que les sols se repeuplent, elle est toutefois amenée à disparaître. Elle a joué son rôle en recolonisant les sols, « et en mourant elle apporte un peu de matière organique au sol appauvri par l’incendie, préparant ainsi le terrain à d’autres plantes. » Formidable illustration de la résilience de la nature.

Violette Vauloup

TOUTES LES ACTUALITÉS

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest