Quand les poules avaient (beaucoup) de dents

Dinosaures, une histoire mouvementée

N° 413 - Publié le 26 octobre 2023
© PIXABAY

Magazine

4259 résultat(s) trouvé(s)

 

Difficile à croire et pourtant : la poule est bien une descendante des dinosaures ! Les oiseaux sont en effet issus des rares survivants de l’extinction de masse qui a eu lieu il y a 66 millions d’années. Mangeons-nous donc du dinosaure rôti ? Presque. « Après l’impact de l’astéroïde, seuls certains animaux de moins de 25 kilos ont survécu », précise Charles Frankel, géologue. Le manque de nourriture et les changements de température ont été fatals aux grands dinosaures non aviens qui avaient besoin de beaucoup d’énergie pour rester en vie.

Régulation thermique

 

En revanche, les dinosaures à plumes, plus petits, avaient un atout majeur pour survivre. « L’apparition des plumes est indépendante de celle du vol, explique Loïc Marion, ornithologue au laboratoire Ecobio de Rennes. Les premiers duvets et les premières plumes avaient un rôle de communication sexuelle pour la reproduction, et de régulation thermique. » Une innovation qui a probablement permis à plusieurs es-pèces aviennes de s’adapter aux changements climatiques qui ont suivi l’extinction de la majorité des dinosaures et de coloniser les milieux laissés vacants. Et d’autres espèces animales ont survécu à la catastrophe. Les descendants des reptiles, apparus bien avant les dinosaures, existent encore aujourd’hui. Nous autres, humains, avons également bénéficié de la survie de nos ancêtres : de petits mammifères qui ont échappé à la catastrophe.

Sophie Podevin

TOUT LE DOSSIER

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest