Les bâtiments, l’enclos et les terres

252
mars 2008
© Inrap

Les archéologues de l’Inrap ont mis au jour une grande ferme gauloise à Vitré (35).

Un trésor à Laniscat fin 2007(1), une ferme exceptionnelle à Vitré début 2008. Les archéologues de l’Inrap seraient-ils chanceux ? Disons que la chance est induite. « Lors des opérations préventives (fouilles avant travaux), nous préférons nous concentrer sur des sites qui s’annoncent intéressants », explique Yves Menez de la direction scientifique et technique de l’Inrap(2).

« À Vitré, nous avons mis au jour une ferme de près de deux hectares ainsi que des bâtiments qui dateraient du IIIe siècle av. J.-C. », relate Anne-Louise Hamon, archéologue en charge de ces fouilles.
 

« Il est rare de pouvoir étudier l’habitat, l’enclos et une partie des terres d’un même domaine. Et la taille de certains bâtiments est étonnante, notamment la maison avec ses 270 m2, qui comprenait plusieurs pièces », précise Yves Menez. « Ce vaste domaine montre l’appropriation d’une partie des territoires par des exploitations familiales implantées pour durer. Lors de la conquête des Gaules, vers le milieu du Ier siècle av. J.-C., des milliers d’habitats plus ou moins vastes parsemaient les campagnes et le mythe d’un pays couvert de forêts doit être abandonné. »

Tabs

Renseignements

Anne-Louise Hamon
Tél. 06 75 65 72 49
anne-louise.hamon@inrap.fr

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ