Portraits

© DR
Tristan Montier
Biologiste moléculaire
Tristan Montier présentera ses travaux le 27 mars aux rencontres Gen2Bio, organisées par Ouest-genopole.

« Faire entrer le gène dans la cellule »

Le plateau technique “Production de vecteurs de synthèse” coanimé par Tristan Montier et Thierry Benvegnu, fait partie de la plate-forme exploration fonctionnelle de Ouest-genopole.

Je coanime un plateau technique qui produit des vecteurs de synthèse. Leur rôle est de transférer des gènes dans les cellules. Par exemple, au sein de l’unité Inserm 613(1), ces vecteurs nous intéressent pour la thérapie génique de la mucoviscidose et du mélanome.

Pour utiliser les gènes comme des médicaments, outre le fait de connaître la cellule cible et d’avoir cloné le gène d’intérêt, il faut surtout disposer d’un vecteur pour faire entrer le gène dans la cellule de façon efficace, spécifique et non toxique.

Pour cela, il existe trois approches : utiliser des virus modifiés, des méthodes physiques ou des vecteurs de synthèse. C’est sur cette dernière option que nous travaillons en collaboration avec deux équipes de chimistes.

Avec ceux de l’UMR CNRS6521(2), nous avons mis au point et breveté une famille de molécules, les lipophosphoramidates monocationiques. Leur similitude avec les lipides de la membrane cellulaire leur permet de la franchir et d’introduire davantage de transgènes à l’intérieur. Ces molécules ont prouvé leur efficacité in vivo, notamment au niveau de l’appareil pulmonaire de petits animaux.

Avec l’équipe de l’UMR CNRS6226(3), nous travaillons sur des vecteurs qui ciblent plus précisément un type de cellules donné. Les lipides issus de bactéries des grands fonds, les archaebactéries, associés à des molécules qui ont la particularité de se fixer à d’autres molécules (ligands) sont encourageants en termes de ciblage et d’efficacité. Là aussi, l’équipe a protégé son invention par un brevet dont une licence d’exploitation industrielle vient d’être attribuée à un laboratoire pharmaceutique.

(1)Université de Bretagne occidentale.
(2)Université de Bretagne occidentale.
(3)École nationale supérieure de chimie de Rennes.

Tabs

Propos recueillis par
Michèle LE GOFF

Ajouter un commentaire