Connecter les entreprises à l’eau de mer

344
septembre 2016
Manuel Clauzier

Tournée vers le large, la technopole Atalante Saint-Malo a centré une partie de ses activités sur les biotechnologies marines. Et pour attirer les entreprises de ce secteur, l’accès à l’eau de mer est un critère important. « Nous avons commencé par le rejet d’eau de mer, explique Benoît Bertiaux, en charge des services techniques de l’agglomération de Saint-Malo. Un réseau de 3 km de canalisations (qui reprend au passage les eaux de l’Aquarium de Saint-Malo) a ainsi été inauguré à la fin de juin.

Le deuxième aspect du projet concerne l’alimentation en eau de mer. « Il existe aujourd’hui un point de pompage situé à la pointe de la Varde, qui appartient à l’entreprise pharmaceutique Laboratoire de la mer.

L’eau y est ensuite acheminée par camion et aussi jusqu’à l’Aquarium. Nous envisageons d’aménager le site pour y installer un système de filtration ainsi qu’un bassin de stockage de l’eau de 150 m3 qui sera opérationnel au début de 2018. » Cela a convaincu l’entreprise C-Weed Aquaculture, spécialisée dans la culture d’algues en mer, de venir s’installer dans le parc technopolitain Atalante Saint-Malo, tandis que d’autres sociétés ont aussi marqué leur intérêt.

Nathalie Blanc

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER