Un laboratoire flottant construit à Saint-Malo

350
mars 2017
Kadeg Boucher

Propulsé grâce aux énergies renouvelables (éoliennes à axe vertical, aile de traction intelligente, panneaux photovoltaïques) et à l’hydrogène (produit à partir de l’eau de mer), Energy Observer (1) partira au printemps prochain de Saint-Malo pour un tour du monde de six ans et cent une escales !

« Autonome en énergie, il avancera sans émission de carbone, sans particules fines et sans polluants », explique Victorien Erussard, malouin et futur capitaine du trimaran. Le but : éprouver les innovations technologiques et les rendre applicables à grande échelle (2). Des documentaires de sensibilisation seront aussi réalisés par le futur chef d’expédition, Jérôme Delafosse, explorateur malouin. Depuis 2015, une trentaine d’ouvriers polyvalents œuvrent à la construction et à l’aménagement du navire dans la cité corsaire. Le projet est parrainé par Nicolas Hulot et Florence Lambert, directrice du CEA-Liten, et a reçu le soutien financier des groupes AccorHotels et Thélem Assurances. Les collectivités bretonnes comme la ville de Saint-Malo et sa CCI devraient soutenir financièrement les prochaines étapes.

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ