Un exosquelette pour les enfants myopathes

385
janvier février 2021
L'incendie de Rennes, décembre 1720
IRINA SHI / ADOBE STOCK
La simulation numérique permet d'élaborer un exosquelette, qui intègre tous les mouvements humains.

Pour les enfants en fauteuil atteints de myopathie, un laboratoire adapte des exosquelettes, ces assistants robotiques qui facilitent les mouvements.

Au sens littéral, c’est un squelette externe. Contrairement aux insectes, nous en sommes dépourvus. Mais les exos-quelettes s’avèrent indispensables pour compenser certains handicaps… qui ont chacun leurs particularités. Le laboratoire LS2N1 à Nantes met au point un bras mécanique qui vise à compenser les défaillances musculaires des enfants atteints de la myopathie de Duchenne. Plus la maladie progresse, plus leurs mouvements sont limités. Ces enfants souffrent d’un déficit en...

BENJAMIN ROBERT

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER