L'âge des eaux souterraines

250
janvier 2008
© DR
Dans l'ampoule hermétique qui protège de tout contact avec l'air ambiant, l'eau a peut-être 50 ans.

Le Lades est le premier laboratoire privé en France à déterminer l’âge des eaux souterraines.

Dater les pollutions en nitrate, prévoir les effets des politiques agricoles en matière d’environnement, ce sont quelques-uns des renseignements que le Lades peut déduire de l’âge des eaux souterraines. Créé le 1er octobre dernier, ce laboratoire privé est le seul en France à proposer ces prestations. Et pour cause ! Il utilise un appareil qui n’existe qu’en seize exemplaires dans le monde, capable d’analyser en quelques dizaines de minutes les concentrations infimes - de l’ordre de la picomole par litre (10-12) - de certains gaz produits par l’Homme et captés par l’eau. Ces traceurs permettent de dater les eaux souterraines à cinq ans près, et de remonter jusqu’aux années 50. C’est Virginie Vergnaud, créatrice du Lades, qui se charge d’interpréter ces données. Hydrogéologue, elle a fait sa thèse au laboratoire géosciences de l’Université de Rennes1, propriétaire de l’appareil. Une convention signée avec le laboratoire lui permet d’y avoir accès à mi-temps. Avec son associé, Christophe Marchand, ils bénéficient également du soutien du service de valorisation de l’Université et de la technopole Rennes Atalante, tant sur le plan technique que financier, pour faire connaître le laboratoire auprès des collectivités et des entreprises concernées par ces problématiques.

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ