Les nouveaux chemins de la communication

250
janvier 2008
© Céline Duguey

Depuis juin 2006 des technologies de la mobilité sont testées à Rennes1 dans le cadre d’un projet européen.

Naviguer sur le net, participer à une visioconférence, consulter ses mails dans le bus et sans coupure : ce sera bientôt possible grâce à un réseau mobile, testé actuellement à Rennes sur le campus de Beaulieu, par une équipe qui réunit, en France, l’École nationale supérieur de télécommunication, l’Institut national de recherche en informatique et automatique, les entreprises Thales et SFR. Baptisée Plateforme anémone, cette expérimentation est opérationnelle depuis avril 2007 et a nécessité, entre autres, l’installation de quarante bornes Wifi dispersées à travers le campus. Cette plate-forme permet à un routeur mobile installé dans un véhicule de capter les différents réseaux disponibles, qu’ils soient Wifi, GSM (celui des téléphones portables) ou 3G (plus performant que GSM) et de choisir le mieux adapté au besoin de l’utilisateur et de son objet communicant. Les différents appareils connectés à la plate-forme peuvent aussi échanger des informations entre eux, sur leur position, par exemple. Le projet doit permettre aux entreprises et laboratoires travaillant sur la mobilité de tester leurs services dans un environnement proche de la réalité. Rennes est l’une des trois villes européennes couverte par la Plate-forme anémone, avec Oulu en Finlande et Monreale en Italie.

Renseignements

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ