La machine à reconnaître les poissons

253
avril 2008
© AFP/Marce Hochet

Une entreprise du Morbihan crée le premier système de tri de poissons, basé sur l’intelligence artificielle.

Dans les criées, le tri des espèces de poissons s’effectue aujourd’hui à la main. Mais, bientôt, une machine pourrait s’en charger : le système de tri ISS450, qui a remporté le 11 mars dernier le trophée de l’innovation du Carrefour des fournisseurs de l’industrie agroalimentaire, catégorie Équipements et procédés. Développé par la société Arbor Technologies, basée à Landévant (56), et le Laboratoire d’électronique des systèmes temps réels (Lester) de l’Université de Bretagne sud, l’ISS450 reconnaît les formes des poissons qui défilent devant une caméra, grâce à un système d’intelligence artificielle. « Dans un premier temps, on “apprend” à la machine à reconnaître une espèce en présentant à la caméra un poisson, sous tous les angles, explique Gilles Nignon, directeur d’Arbor Technologies. Dans un second temps, lorsque la caméra visualise des poissons, elle les compare à sa base de données et les trie selon l’espèce, la taille et le poids. » Testé en début d’année dans le port de Lorient, le système sait aujourd’hui reconnaître les 37 espèces qui y sont débarquées, et peut en “apprendre” beaucoup d’autres. L’ISS450 devrait être commercialisé avant l’été.

Renseignements

Gilles Nignon
Tél. 02 97 56 96 96
www.armor-marel.com

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ