Convaincre les cartographes et les fabricants de panneaux

Actualité

N° 255 - Publié le 4 décembre 2014
© Raphaël Baldos

Magazine

4280 résultat(s) trouvé(s)

Le projet de panneaux communicants pour réduire l’insécurité routière est sur les rails.

Il est temps maintenant de se lancer dans l’aventure. C’est le message que lance l’équipe du projet Captiv(1) aux cartographes et aux fabricants de panneaux le 12 juin, lors du congrès consacré aux systèmes de transport intelligents à Saint-Brieuc. Pour les convaincre elle a filmé ses prototypes en situation à Goudelin (22), dans un carrefour dangereux, déjà repéré par le laboratoire des Ponts et Chaussées pour les accidents qui y surviennent. « Attention une voiture arrive à vive allure sur la droite ! » Le message s’affiche sur le GPS du conducteur, grâce à des émetteurs récepteurs positionnés sur les panneaux de signalisation.

C’est tout l’objectif du projet Captiv, piloté par l’Institut de recherche en informatique et systèmes aléatoires (Irisa) : rendre les panneaux et les véhicules “intelligents”, en leur permettant de communiquer entre eux, via un système de radiocommunication embarqué. Débuté en 2006, Captiv doit s’achever début 2009. La technique est presque au point. Des émetteurs-récepteurs, placés sur les panneaux, envoient leurs messages sur les GPS de bord grâce à la technologie Mimo, un nouveau Wi-Fi reposant sur l’utilisation croisée de plusieurs fréquences de faible puissance. Reste à passer à l’échelle industrielle et à « comprendre comment Captiv influe sur les comportements », souligne Jérôme Astier, ingénieur expert de l’Irisa.

olivier.berder [at] irisa.fr (olivier[dot]berder[at]irisa[dot]fr)

(1)Consommation et strAtégies cooPératives pour les Transmissions entre Infrastructure et Véhicules.

TOUTES LES ACTUALITÉS

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest