Butiner des infos sur sa ville

264
avril 2009
Depuis un an, 1300 “abeilles” se sont inscrites sur La Ruche, le réseau social rennais.
© Anna Peccoud, Emmanuel Boutet

Rennes possède son réseau social Internet : la Ruche fourmille d’abonnés et d’informations de proximité à partager.

 

Au milieu des Facebook, My Space, Trombi.com, voici La Ruche, le réseau social Internet de Rennes. Ce qui le distingue des autres ? Il est local. Peu de chance d’y retrouver la trace d’un ancien camarade de classe exilé aux Caraïbes, mais plus de repérer un voisin qui prête une table à tapisser, une association du quartier qui donne des cours de tai-chi. Ou pourquoi pas de créer un groupe des fans de cuisine bretonne, pour s’échanger des recettes et les déguster ensemble.

« La Ruche s’intéresse à ce qui se passe dans la ville et aux alentours, aux vies de quartiers, détaille Richard de Logu, directeur de l’association Bug, qui développe le projet en partenariat avec la ville de Rennes. « Elle n’a pas vocation à concurrencer les énormes toiles déjà formées sur le Net, mais propose une alternative aux réseaux privés. » Avec l’avantage, pas des moindres, d’assurer la confidentialité des données personnelles utiles à l’inscription.

Depuis un an, 1300 “abeilles” se sont inscrites sur La Ruche rennaise. Le site en ligne n’est encore qu’un prototype, mais des nouveautés devraient arriver d’ici peu. Une version brestoise a également été mise en ligne ce mois-ci. D’ailleurs les deux villes s’échangent les bonnes idées. « Nous sommes en train de monter un Wiki Rennes, comme il existe un Wiki Brest. C’est un site collaboratif sur la ville, un outil pour que les gens s’approprient le territoire qu’est leur ville. » À Brest, deux millions de pages ont été lues depuis sa création en 2006. Wiki Rennes devrait ouvrir en juin prochain.

Comment fonctionne un réseau social ?

Un réseau social, c’est un ensemble d’individus connectés entre eux. Sur Internet, chaque membre du réseau est matérialisé par sa page personnelle, sur laquelle il fait apparaître des données le concernant : nouvelles, photos, passions, dernier livre lu, musique préférée...
Il peut ensuite demander à un autre membre d’être son ami, pour créer un lien entre les deux pages “perso”. De proche en proche, un membre peut se lier aux amis de ses amis et le réseau se transforme en une gigantesque toile.
Facebook est le réseau social le plus connu aujourd’hui. Créé par des étudiants d’Harvard, il compte plus de 175millions de membres à travers le monde. Il existe aussi des réseaux plus spécialisés, pour “retrouver” d’anciens camarades de classes ou des réseaux professionnels.
Actuellement des questions se posent sur le devenir des données personnelles que les membres “postent” sur leurs pages.

Tabs

Céline DUGUEY

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER