De l’herbe contre les algues !

278
juillet 2010
© AFP - FRED TANNEAU

Faire brouter de l’herbe fraîche aux vaches permettrait d’endiguer les marées vertes sur les côtes bretonnes.

La mort d’un cheval sur une plage recouverte d’algues vertes en août 2009 a relancé la polémique. La lutte contre la prolifération de ces marées vertes fait désormais l’objet d’un plan d’action du gouvernement. « Ce plan amènera un changement des pratiques agricoles pour limiter les pertes de nitrates, qui favorisent ces algues, expliquent Luc Delaby et Laurent Ruiz, chercheurs à l’Inra(1) de Rennes, le projet que nous menons actuellement va plus loin, en changeant les systèmes d’exploitation. » En lien avec les éleveurs, c’est un retour aux systèmes herbagés que préconisent les scientifiques.

« L’herbe capte l’azote et les prairies pérennes évitent  les labourages fréquents  qui stimulent la minéralisation  de l’azote, à l’origine du nitrate. » Mais cette mutation implique des changements forts, notamment une restructuration foncière, afin que les pâtures soient regroupées autour de l’exploitation pour être accessibles en toutes saisons. À La Lieue de Grève (22), site sensible qui sert de terrain d’expérimentation, vingt fermes vont participer à un réseau de réflexion et six vont d’ores et déjà entamer leur conversion et feront l’objet d’un suivi renforcé. « Ici, les taux de nitrate dans l’eau sont déjà descendus largement en dessous des 50 mg/l, la norme européenne, grâce aux changements de pratique. Mais pour éliminer les algues vertes, il faut viser 15, voire 10 mg/l. » Une telle évolution se fait sur plusieurs années, « un temps qui n’est pas suffisamment pris en compte dans le plan national », regrettent les chercheurs.

Tabs

Renseignements

Luc Delaby, Tél. 02 23 48 50 98
luc.delaby@rennes.inra.fr

Laurent Ruiz, Tél. 02 98 95 99 64
laurent.ruiz@rennes.inra.fr

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ