À l’origine des séismes

Des géologues se sont intéressés à la racine des failles.

315
décembre 2013

Quand la Terre tremble, ce n’est évidemment pas tout le globe qui bouge. Les séismes sont provoqués par des mouvements violents le long de failles situées dans la croûte terrestre supérieure (jusqu’à 15 km de profondeur). Cette partie superficielle est composée de roches élastiques et en même temps cassantes, alors qu’en dessous, dans la croûte inférieure (entre 15 et 35 km), la température est si forte, plus de 400 °C, que les roches sont visqueuses et s’écoulent, un peu comme du dentifrice. Jusqu’à présent, ces deux zones n’étaient pas mises clairement en relation. « On estimait que la croûte inférieure se déplaçait de façon homogène, explique Philippe Steer, géologue à l’Observatoire des sciences de l’Univers de Rennes (Osur). Or, nous avons démontré que les déformations visqueuses peuvent être très localisées et contrôler la formation des failles et l’activité sismique. On les appelle les racines des failles. » C’est la première fois que ce lien est formellement établi. Les mesures ont été réalisées dans les Apennins, la chaîne de montagnes qui traverse l’Italie, à partir de la vitesse de formation des failles, calculée par la datation des roches, et de la pression exercée sur les failles par la topographie en surface. Publiés en novembre dernier(1), ces résultats montrent aussi l’intérêt de l’étude des paysages pour évaluer les risques sismiques. Une méthode qui pourrait être utilisée dans une région comme la Bretagne, pour laquelle on dispose de peu de données.

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ