Des ressources marines plus accessibles

316
janvier 2014
Le jeu

Les ressources marines issues de la Station biologique de Roscoff sont encore peu exploitées à des fins de recherche et dans les applications industrielles. C’est aussi le cas des deux autres stations UPMC(1)/CNRS de Banyuls-sur-Mer et Villefranche-sur-Mer. Les trois entités se sont donc associées en 2011 au sein d’EMBRC-France(2), une infrastructure de recherche nationale en biologie et santé financée par le programme Investissements d’avenir(3). « Cette organisation va faciliter l’accès à nos services, explique Bernard Kloareg, directeur de la Station biologique de Roscoff, en charge de la coordination de l’EMBRC à l’échelle nationale. Nous mettons des écosystèmes, des ressources marines, des modèles biologiques et des plates-formes technologiques à la disposition de la communauté scientifique académique et des entreprises. » En 2014, la France sera candidate pour accueillir le futur siège de l’EMBRC, qui réunit douze laboratoires européens de biologie marine.

Tabs

Renseignements

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ