Treize chercheurs rennais distingués

L’installation scientifique facilitée par les allocations de Rennes Métropole.

316
janvier 2014
Le jeu

« Notre projet concerne la manipulation, par des robots, des nanomatériaux, dont les usages s’étendent progressivement à tous les secteurs. » Jean-Pierre Landesman, du département Matériaux nanosciences de l’Institut de physique de Rennes, fait partie des trois chercheurs confirmés qui ont reçu, le 5 décembre dernier, une Allocation d’installation scientifique (AIS) d’un montant de 75000 € de la part de Rennes Métropole. « Ce financement va me permettre de fédérer quelques chercheurs autour d’une thématique commune et de nous équiper d’un robot. Nous fabriquons des nanomatériaux mais avec nos méthodes, nous en obtenons des milliards qui, s’ils restent en paquets, sont difficiles à analyser. Si l’on prend l’exemple du nanofil, le manipulateur permet d’en extraire un pour l’étudier dans le détail ou le mettre en œuvre dans un capteur. » Khalil Hanna et Olivier L’Haridon sont les deux autres chercheurs confirmés concernés par l’allocation. L’un s’intéresse aux réactions chimiques entre les oxydes de fer et la pollution organique, l’autre à l’économie industrielle et comportementale.

La métropole a également attribué à dix jeunes chercheurs, venus travailler dans les laboratoires rennais, une AIS destinée à l’acquisition de matériel. Elle s’élève à 40000 € pour les sciences expérimentales et 10000 € pour les sciences humaines et les mathématiques. Une enveloppe totale de 535000 € a ainsi été accordée. De multiples domaines sont concernés comme la chimie, les mathématiques, l’économie, l’histoire ou encore l’archéologie.

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ