Simuler la sécurité industrielle

317
février 2014
La plate-forme hynesim (en fonctionnement sur l'ordinateur) peut être connectée à un équipement réel, ici un automate de station de production d'eau potable, installé dans une valise pour la démonstration.
© DR

Diateam élabore des logiciels pour tester et simuler la sécurité des systèmes d’informations et de contrôles critiques.

Polluer un réservoir d’eau potable et ne rien laisser paraître sur les systèmes de contrôles, est-ce possible ? Pour répondre à ce type de questions et tester la fiabilité des systèmes d’informations et des réseaux de supervision de contrôle et d’acquisition de données (Scada), la société Diateam a développé des outils.

Le logiciel mis au point fait office de « paillasse virtuelle », comme l’explique Guillaume Prigent, le directeur technique. Cette plate-forme, nommée hynesim (hybrid network simulation) permet de simuler et virtualiser des systèmes d’informations (liaisons satellite, serveurs, machines, switch, hub, câbles réseaux...) et ainsi de tester de façon réaliste des scénarios d’attaque/défense ou de s’entraîner à répondre en cas de crise. Elle évite surtout d’avoir à effectuer ces tests sur de vrais systèmes, en production !

Applications industrielles visées

La plate-forme hynesim s’adresse autant au ministère de la Défense (pour qui travaille Diateam) qu’à des sociétés privées ou des groupes industriels. « La cybersécurité et particulièrement celle des systèmes industriels est une priorité ; il est temps que cela devienne une réalité, commente ce spécialiste de la question. Aujourd’hui il n’existe pas de système pour virtualiser des équipements industriels. » Tester les systèmes de contrôle et de commande de centrales nucléaires, de châteaux d’eau, du trafic ferroviaire... paraît en effet pertinent et faisable.

Tabs

Michèle Le Goff

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER