Les derniers nomades de la côte atlantique

323
septembre 2014
© Hervé Paitier

C’est une nouvelle vision du mésolithique qu’apporte le livre Préhistoire atlantique. Fonctionnement et évolution des sociétés du paléolithique au néolithique, publié par l’archéologue Grégor Marchand (directeur de recherche CNRS à l’Université de Rennes 1). Cette synthèse s’appuie sur les recherches de terrain menées à l’Ouest, depuis plusieurs décennies, et sur les études ethnologiques anglosaxonnes des sociétés de chasseurs-cueilleurs maritimes. Il en ressort l’image de groupes semi-nomades parfaitement adaptés pour vivre de la richesse alimentaire du littoral. Bien organisés socialement et techniquement, ils résistèrent aux charmes de la société agropastorale, jusque vers 4900 avant notre ère. Les sociétés (moins égalitaires) des dresseurs de mégalithes apparurent alors en Bretagne. Un livre épais (500 pages), parfois trop technique, mais passionnant.

Renseignements

Éditions Errance, www.actes-sud.fr/departement/errance
L’interview de Grégor Marchand
www.espace-sciences.org/ so/prehistoire-atlantique

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ