Portraits

DR
Laurent Toutain
51 ans
Spécialiste des réseaux et d’Internet
Maître de conférences à Télécom Bretagne Rennes, il a été interviewé par Nathalie Blanc en pleine rentrée, entre reprise des cours et création de start-up.

« Nous allons vivre une révolution du même niveau que celle qui a eu lieu il y a trente ans avec l’arrivée de l’informatique ! »

1

Qu’auriez-vous fait si vous n’aviez pas été chercheur ?

Je pense que j’aurais été dans l’industrie pour le côté appliqué. Ce qui est déjà le cas avec les réseaux, mon domaine de recherche.

2

Aujourd’hui, qu’avez-vous trouvé ?

Que les réseaux sont un univers très complexe et qu’il peut se passer beaucoup de temps entre l’idée et la réalisation. Je pense notamment à IPv6(1). Imaginé en 1993, ce protocole permet de multiplier par quatre la taille des adresses sur Internet. Théoriquement, facile à faire. Mais dans les faits, il commence tout juste à se déployer et uniquement parce qu’on a atteint les limites d’IPv4.

3

Le hasard vous a-t-il déjà aidé ?

Oui, celui des rencontres. J’ai eu la chance de croiser le chemin de Rémi Després, un ancien ingénieur de France Télécom, il y a une dizaine d’années. Il avait une proposition sur laquelle on a travaillé. Il l’a ensuite proposée à Free. La France est devenue le premier producteur de trafic IPv6 pendant plusieurs années !

4

Qu’avez-vous perdu ?

De l’argent ! Si on compare les salaires du monde de la recherche et du monde industriel. Mais en contrepartie, j’ai beaucoup gagné en liberté.

5

Que faudrait-il mieux ne pas trouver ?

Une solution qui mène dans une impasse.

6

Quelle est la découverte qui changerait votre vie ?

Nous avons trouvé comment ouvrir le réseau longue portée Lora(2) grâce au LabFab de Rennes(3). Pour moi, c’est une révolution, du même niveau que celle qui a eu lieu il y a trente ans avec l’arrivée de l’informatique ! Je participe d’ailleurs, avec Alexander Pelov, à la création d’une start-up(4) pour développer la technologie. Cela change déjà ma vie : la semaine dernière nous étions à HEC pour suivre des cours de management !

7

Qu’est-ce qui vous ferait douter de la rationalité ?

Je ne travaille pas dans une science exacte qui nécessite une rationalité complète. Même si on a la meilleure solution sur le papier, il faut faire des compromis, tenir compte d’autres paramètres économiques, humains...

Tabs

Ajouter un commentaire