Pour ne pas rester les pieds dans la vase

336
novembre 2015
DR

Enlever un peu plus de vase qu’il n’en arrive en 24 h, tel est le principe du robot dévaseur EST(1) mis au point par Philippe Pétard, un innovateur basé à Saint-Avé (Morbihan). Fonctionnant en continu, l’appareil permet de diminuer la quantité globale de sédiments sur le long terme. Contrairement aux opérations qui consistent à enlever de grosses quantités d’un seul coup. Même la valorisation s’en trouve facilitée. Philippe Pétard a en effet breveté trois machines : le robot dévaseur, un autre qui assèche la vase et un troisième qui la met sous forme de briques facilement transportables. Car cette vase riche en sédiments fait le bonheur des agriculteurs pour amender leurs champs. Heureux gagnant du prix Développement durable décerné lors de la 13e édition du concours régional Cré’ACC(2), le 7 octobre dernier, pendant les Journées régionales de la création d’entreprise (JRCE), Philippe Pétard espère lancer la production de ses robots en 2016.

©

Tabs

L'ACTUALITÉ