Drôle de bouche !

Des chercheurs nantais(1) ont mis au point une bouche artificielle qui simule la mastication des aliments. Le système reproduit la mécanique de la mâchoire. « Pour imiter au mieux la réalité, on y introduit de la salive de synthèse et des flux d’air entrant et sortant qui miment la respiration », explique Carole Prost, à l’initiative du projet. La bouche artificielle peut alors recevoir un (vrai) aliment. Au fil de la mastication programmée, des composés chimiques, volatils ou non, se libèrent. « Le système est étanche, on peut donc mesurer ces composés, explique la chercheuse. Ce sont eux qui produisent la réponse gustative et olfactive que l’on perçoit quand on mange. Le but est d’associer cette perception sensorielle à une analyse chimique concrète au cours du temps. » Cela ne laisse pas indifférents les industriels qui cherchent à diminuer la teneur en sel des plats sans altérer les sensations du consommateur. « Il suffit, par exemple, que le chlorure de sodium se libère au bon moment lors de la mastication, ce qui peut dépendre du procédé de fabrication du plat. » Cette année, la bouche artificielle sera utilisée dans différents programmes de recherche sur l’appétence humaine mais aussi animale. Pour avoir des explications chimiques sur les préférences des chats !

340
mars 2016

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ