Dans les trous de mémoire du désert inca

Actualité

N° 341 - Publié le 24 août 2016
CNRS/Nicolas Richard

Magazine

4280 résultat(s) trouvé(s)

Au Chili, le désert d’Atacama (quatre fois la Bretagne) s’élève jusqu’à 4000 m. Depuis 10000 ans, l’homme y extrait toutes sortes de minéraux. Au temps des Incas, le cuivre de ses mines circulait dans tout l’empire. Ce site regorge de mines (grandes ou petites, ultra-modernes ou illégales, parfois très profondes et toujours exploitées depuis 4000 ans).

Ce sont des portes ouvertes vers l’histoire des civilisations, des sociétés et des technologies. Un laboratoire CNRS en cours de lancement associe une trentaine de chercheurs (archéologues, anthropologues, historiens, géographes) de Rennes 2, Paris 3, Paris 10 et de quatre centres de recherche au Chili. Dirigé par le Rennais Nicolas Richard, anthropologue au Centre de recherches historiques de l’Ouest(1), il compte déjà trois thèses en cotutelles franco-chiliennes. Sur le terrain, le QG des chercheurs et des étudiants est en construction à San Pedro de Atacama (2400 m d’altitude), à l’Universidad Católica del Norte. Dans un paysage aride hallucinant.

Nicolas Richard
tél. 02 99 14 18 89
nicolasrichard@gmail.com

TOUTES LES ACTUALITÉS

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest