Cartographie sous-marine

Le centre Ifremer Bretagne a coordonné le projet Euseamap, qui visait à rassembler les données existantes sur les fonds marins européens. « Nous avions mis en place un protocole de cartographie en 2010, explique Mickaël Vasquez, ingénieur à l’Ifremer. La seconde phase du projet, achevée en septembre dernier, a permis d’étendre la couverture géographique. »

Ainsi, l’ensemble des côtes européennes, de la Norvège à la Méditerranée orientale en passant par l’Islande, a été recensé. Comme il est impossible d’échantillonner les espèces biologiques peuplant chaque milieu à une si grande échelle, les chercheurs se sont concentrés sur les indicateurs physiques, comme la géologie des fonds marins, le courant, la température ou la salinité. L’ensemble de ces données permet de répertorier différents habitats marins, susceptibles d’abriter des communautés d’espèces différentes. La carte, en accès libre, est une base pour le suivi et la gestion des environnements marins.

347
décembre 2016

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ