Un casque pour soigner le cerveau

Contrôler son activité cérébrale en la visualisant pourrait soigner certains troubles neuronaux.

L’entreprise Mensia Technologies, originaire de Rennes (1), a présenté le 26 janvier dernier un dispositif pour apprendre aux enfants atteints du trouble de l’attention (2) à se concentrer. Coiffés d’un casque muni d’électrodes, les patients doivent diriger des ballons visibles sur un écran : quand ils se concentrent, les ballons s’élèvent, lorsqu’ils se détendent, les ballons descendent. La particularité de la technologie est d’être utilisable à domicile. Un test est actuellement en cours sur 179 enfants de 7 à 13 ans répartis dans cinq pays d’Europe (3). Les premiers résultats sont encourageants, les parents témoignent que leur enfant est plus attentif. Le dispositif, Mensia Koala, devrait être disponible sur prescription cet été, à raison de 40 séances sur trois mois.

Avec le Centre hospitalier Guillaume-Régnier (CHGR) et l’Université de Rennes 1, la société envisage aussi d’utiliser son interface en la couplant à la stimulation magnétique de certaines aires cérébrales (déjà utilisée par le CHGR (4)) pour rééquilibrer l’activité neuronale dans les cas de dépression. « L’idée repose sur un modèle neurocognitif qui oppose deux réseaux, explique Jean-Marie Batail, psychiatre au CHGR. D’un côté le réseau de la mémoire autobiographique, centré sur soi, de l’autre celui du contrôle cognitif, tourné vers l’extérieur et l’action. » Lors de la dépression, il y a une hyperactivité du réseau autobiographique, qui empêche de se concentrer sur les tâches externes et amène à ressasser des pensées négatives.

349
février 2017

Tabs

Ajouter un commentaire

Magnifique !

Magnifique !

L'ACTUALITÉ