Elle gère les risques du labo

Depuis 2011, Louise-Anne Cariou veille sur la sécurité du personnel de l’Institut des sciences chimiques de Rennes (Iscr). Ingénieure prévention sécurité radioprotection, elle a reçu le 9 octobre dernier la médaille de cristal du Cnrs.

« Il y a peu d’ingénieurs prévention dans les laboratoires, dit-elle, pour le moment, je ne connais qu’un homologue, en physique, électronique et télécommunications. » Avec plus de 500 personnes, l’Iscr est la plus grande unité mixte de recherche publique en chimie de France(1). L’ingénieure coordonne le travail de 85 personnes impliquées dans la prévention (assistants ou correspondants de prévention). Les risques à évaluer dans un tel laboratoire sont vastes : chimiques, mais aussi électriques, d’incendie, d’explosion, de radioactivité, d’exposition aux UV, mécaniques... L’ergonomie fait aussi partie des préoccupations de l’ingénieure prévention, qui apprécie cette diversité et l’innovation liée à la recherche : « Les chercheurs expérimentent de nouvelles techniques. Il faut que je me tienne moi aussi informée, pour adapter la prévention en conséquence. »

356
novembre 2017

Tabs

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ