Cancer : les secrets de l’huître

Actualité

N° 361 - Publié le 12 avril 2018
Inra/Jean Weber

Magazine

4301 résultat(s) trouvé(s)

L’huître creuse présente une nouvelle piste de recherche contre le cancer. « Pour survivre dans un environnement difficile, certaines cellules ont un mode de fonctionnement particulier, appelé l’effet Warburg », explique la physiologiste Charlotte Corporeau, de l’Ifremer(1) à Brest. L’huître creuse active ou désactive cet effet, en fonction de son environnement. L’objectif du projet Mollusc(2) est de comprendre comment. On ne sait pas contrôler l’effet Warburg, qui est aussi utilisé par les cellules cancéreuses chez l’homme, pour se propager. Les expérimentations commencent  sur des naissains d’huîtres. Un virus, qui infecte le mollusque, va aussi être étudié. « Ce virus peut tuer l’huître. Cela signifie qu’il a des armes contre l’effet Warburg. » Le projet est soutenu par la fondation Arc pour la recherche sur le cancer.

TOUTES LES ACTUALITÉS

Abonnez-vous à la newsletter
du magazine Sciences Ouest

Suivez Sciences Ouest