L’université de Rennes accèlère

365
octobre 2018
Biodiversité en ville

« Nous recherchons une plus-value pour nos établissements, plutôt que la création d’une structure. » Olivier David, le président de l’Université de Rennes 2 (au centre), a présenté le projet de l’Université de Rennes le 7 septembre, avec ses confrères représentant l’Université de Rennes 1, l’ENSCR(1), l’ENS(2), l’Insa(3), Sciences Po(4) et l’EHESP(5), qui rejoint le projet. « Nous nous engageons dans de vraies transformations. Notre fonctionnement est collégial depuis 2017, nous aboutirons à un projet de gouvernance en 2019. » La priorité est de créer une grande université de recherche et de formation, reconnue à l’international. Olivier David a souligné que le projet « passe à la vitesse supérieure », que « le potentiel scientifique et académique du site rennais est reconnu » et que les réponses aux appels à projet se font déjà « dans une dynamique de site. » La contractualisation avec le ministère est visée. L’Unir réunira plus de 6000 personnels, dont la moitié d’enseignants-chercheurs, et 58000 étudiants.

Tabs

Nicolas Guillas

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ