Le chirurgien guidé en direct

366
novembre 2018
Cette image est une vue de l’aorte (en haut), au niveau de l’abdomen, avec les deux artères iliaques (oranges, en bas). Lorsque deux sondes endovasculaires sont introduites dans les artères iliaques (tracés courbes en rose), elles modifient la forme des vaisseaux sanguins (tracés irréguliers en rouge). Les chirurgiens ont besoin d’anticiper ces déformations et de savoir précisément où sont ces dispositifs, pour agir en conséquence. L’intelligence artificielle le permet.
LTSI

Un laboratoire rennais conçoit un double numérique du patient. Il guide le chirurgien.

Lors d’une opération des vaisseaux sanguins, le praticien n’y voit pas grand-chose. Du moins directement. Pour se repérer et voir ses instruments chirurgicaux, il utilise des images radiographiques. Bientôt, le praticien pourrait s’aider du jumeau numérique de son patient. C’est l’un des objectifs de l’équipe Impact(1) du Laboratoire traitement du signal et de l’image (LTSI) à l’Université de Rennes 1. « Il s’agit d’anticiper ce qui va se passer durant une intervention, explique Pascal...

Julie Lallouët-Geffroy

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER