25 janvier 1799 : l’Ouest tremble

371
avril 2019
La géologue a étudié le séisme vendéen de 1799.
Julie Danet

La Brestoise Caroline Kaub compare des séismes actuels et anciens.

Il est 4 h du matin, le 6 pluviôse de l’an VII de la République. En Vendée, les habitants du Marais breton sont réveillés par une forte secousse. Ce 25 janvier 1799, des maisons se lézardent, certaines s’écroulent, des digues se rompent. Des vagues fortes secouent les bateaux de la baie de Bourgneuf, dans l’estuaire de la Loire et à Belle-Île. « Ressenti jusqu’à Brest, Bordeaux et Orléans, ce séisme est, de mémoire d’homme, le plus fort que l’Ouest ait subi, explique Caroline Kaub.

Deux séismes en Bretagne, début 2019

La terre vient de trembler deux fois dans la région. Ces microséismes ont été ressentis, mais n’ont pas fait de dégâts. Le dernier (magnitude 3, épicentre à 13 km de profondeur) a été enregistré(3) le 20 mars à minuit vingt, au sud de la presqu’île de Crozon (Finistère).
Le précédent événement a eu lieu le 27 février à 6h59 près de Callac (Côtes-d’Armor). Sa magnitude était de 2,8 et sa profondeur de 6 km. Jacques Déverchère, professeur de géologie à l’Université de Bretagne occidentale à Brest, donnera le 24 avril une conférence à l’Espace des sciences à Morlaix sur les séismes en Bretagne.

Tabs

Renseignements
Julie Danet

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ