Les nouveaux signes de Gavrinis

373
juin 2019
La chambre funéraire de Gavrinis. Quatre à six mois étaient nécessaires pour graver une dalle.
Éric de Bagneux

La numérisation du cairn de Gavrinis révèle le sens caché des gravures.

Des courbes, des arcs, des haches polies... L’archéologue du CNRS Serge Cassen étudie les symboles gravés il y a plus de 5700 ans dans le cairn de Gavrinis. Ce site néolithique, sur une île du golfe du Morbihan, est exceptionnel. Si le tracé des gravures était aligné, il formerait une œuvre de 900 m de long. En 2013, le chercheur a reconstitué le monument funéraire en 3D(1). Depuis, au Creaah(2) à Nantes, il analyse chaque symbole des 28 dalles(3). Il décrypte actuellement la dernière.

Tabs

Marion Guillaumin

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER