L’analyse des poussières tombées du ciel

374
septembre 2019
Institut Pasteur de la Guadeloupe.
En Guadeloupe, ce détecteur de brumes de sable aspire les particules venues du Sahara.

 

« Nous cherchons à caractériser les brumes de sable, sur le plan chimique, pour apporter des éléments d’interprétation et de compréhension à nos collègues épidémiologistes », indique le professeur Philippe Quenel1, directeur du Léres2. En partenariat avec Gwad’Air3, son laboratoire prélève les particules de brumes de sable en Guadeloupe, en ville et dans les zones éloignées. « Les têtes de prélèvement des détecteurs (photo) sélectionnent les particules minérales de dix micromètres....

Marc Beynie

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ