Le colza s’armerait de microbes

383
octobre 2020
L'après-pesticides
DR
Morgane Ourry a reconstitué au laboratoire les interactions entre une plante et son ravageur.

Dans la lutte contre la mouche qui l’attaque, le colza mobiliserait les micro-organismes du sol. Des chercheurs de l’Inrae révèlent les relations entre l’insecte, les microbes et la plante.

Et si les micro-organismes étaient la clef du mystère de l’interaction entre une plante et son ravageur ? « Nous avons montré que les bactéries et les champignons du sol sont liés à l’interaction entre une plante et un insecte », expose Morgane Ourry, docteure en écologie et spécialiste de la diversité microbienne. Avec Christophe Mougel et Anne-Marie Cortesero, chercheurs en écologie et sciences de l’environnement à l’Inrae, au rheu, ils se sont intéressés à la mouche du chou. Sa larve se...

MARIE HILARY

Ajouter un commentaire

LE DOSSIER