Sauvons l’huître plate !

390
Juillet-Août 2021
IFREMER / HUBER
Expérimentation sur le banc du Roz en Rade de Brest.

 

Il n’en reste qu’une petite dizaine en Bretagne… Pourtant inscrits au patrimoine breton et même français, les bancs d’huîtres plates disparaissent peu à peu. Si bien que le terme “huîtrière” qui les caractérisait s’est progressivement effacé de notre langage. « Il y a eu une véritable surexploitation de ce coquillage durant les trois derniers siècles. Les fonds ont été dragués et l’huître a perdu son habitat et les points d’ancrage nécessaires à sa fixation1 », confie Stéphane Pouvreau, biologiste marin de l’Ifremer2. Dans le cadre du projet Forever, qu’il coordonne avec le Comité régional conchylicole de Bretagne sud, lui et son équipe3 ont élaboré des supports biomimétiques qui se rapprochent de la texture des coquilles d’huîtres afin que les larves de celles-ci se fixent dessus et constituent à nouveau des formations récifales. « Les récifs huitriers sont l’équivalent des récifs coralliens en milieu tempéré. Eux aussi hébergent une très grande biodiversité et mettent plusieurs années pour se former ! »

Tabs

PAULE-ÉMILIE RUY

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ