Un fauteuil roulant robotisé se mêle à la foule

400
Juin > Août 2022
GILLES SCAGNELLI / INRIA
Simulateur de conduite d'un fauteuil roulant électrique intelligent, en réalité virtuelle.

 

Se déplacer dans une foule n’a rien d’anodin pour un robot. « Sa vision est limitée, donc détecter les humains et anticiper leurs déplacements est nécessaire pour la sécurité de tous », explique Julien Pettré, chercheur à l’Inria1 de Rennes. Pour le projet européen CrowdBot, il s’est intéressé avec ses équipes à plusieurs types de robots dont un fauteuil roulant semi-autonome pour les personnes à mobilité réduite. « Grâce à des capteurs et à une méthode d’apprentissage automatique2, le fauteuil détecte son environnement, apprend à anticiper les réactions et agit en fonction de celles-ci : il freine, s’arrête, change de direction... » Pour une prévision plus fine, une plateforme de simulation immersive a été créée à Rennes. « Nous testons les interactions entre humains et robots réels dans un environnement virtuel, comme une gare. » Et les éventuelles collisions se font sans violence.

Tabs

MARIE HILARY

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ