À la découverte des paysages sous-marins

404
décembre 2022
ERWAN AMICE / CNRS

 

Si les paysages terrestres sont bien connus, Gaëtan Jolly, doctorant en géographie au laboratoire ESO1 à Rennes, préfère ceux qui sont sous l’eau. Ces objets géographiques l’intéressent car ils permettent de lier les patrimoines naturels et culturels d’un territoire. Pour sa thèse, le chercheur a posé ses palmes au parc naturel marin d’Iroise, près de Brest. La première année, il a récolté un maximum de données sur cette zone : cartes géologiques, nombre de constructions humaines, vieilles photos... Mais pour affiner ses recherches et cartographier les paysages sous-marins du parc, il a fallu les visiter. « C’est comme un puzzle, explique-t-il. La plongée nous permet de découvrir certaines pièces, et nous devons extrapoler ce qu'il nous manque. »

Prochaine étape, rencontrer les habitants et usagers du parc pour connaître leurs perceptions et leurs représentations des lieux. Ainsi, il sera possible d’entrevoir de futures politiques publiques de gestion et de préservation mieux adaptées à ces zones et à leurs habitants.

Tabs

L'ACTUALITÉ