Les sédiments marins, c’est du béton !

405
janvier 2023
INSA RENNES

 

Et si on utilisait les "déchets" naturels des ports pour concevoir des matériaux de construction plus écologiques ? C’est l’idée du projet Eco-Béton qui rassemble depuis un an plusieurs acteurs universitaires et industriels de Bretagne1. L’enjeu est important car rien que la fabrication d’une tonne de ciment émet environ 800 kg de CO2. L’équipe de Siham Kamali-Bernard, maître de conférences à Rennes2, utilise donc les sédiments de dragage3 du port de Vannes dans la composition d’un nouveau béton bas carbone. Ce matériau hybride pourrait permettre de construire des récifs artificiels, du mobilier urbain ou encore des corps-morts pour amarrer les bateaux. Des recherches sont en cours pour déterminer la part de sédiments marins à substituer au ciment afin d'améliorer sa bio-compatibilité sans affecter sa résistance mécanique. En effet, ce béton innovant, plus facile à couler, doit être adapté à l’eau de mer ! « Nous avons mené un projet similaire dans l’estuaire de la Rance, explique la chercheuse. Nos résultats sont encourageants. » De premiers prototypes seront bientôt testés au port de Vannes.

Tabs

SOPHIE PODEVIN

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ