Qualité des eaux : quinze ans de suivi

314
novembre 2013
© Sébastien Hervé - Université de Bretagne Occidentale

Écoflux a fêté son 15e anniversaire, le 11 octobre à l’Institut universitaire européen de la mer.

Écoflux fête ses quinze ans. Depuis 1998, ce réseau suit la qualité des eaux de treize rivières du Finistère. Il s’attache à décrire la variabilité des concentrations en sels nutritifs (nitrates, phosphates et silicates) afin de mieux comprendre le flux de ces éléments des bassins versants vers le littoral et les mécanismes de formation des marées vertes ou d’apparitions de phytoplancton toxique. En tant que réseau de science participative, Écoflux implique des bénévoles et des établissements scolaires dans les prélèvements hebdomadaires d’échantillons d’eau de rivière, réalisés selon un protocole scientifique. Ces séries d’observations sont collectées tous les deux mois et analysées à l’Institut universitaire européen de la mer (IUEM) et à l’Idhesa(1).

En septembre 1998, le Conseil général du Finistère et l’IUEM avaient mis en place le réseau Écoflux au vu du taux croissant de composés azotés - les nitrates, par exemple - dans les eaux littorales de Bretagne. Aujourd’hui, les données montrent que les concentrations en nitrates ont significativement baissé dans les rivières qui présentaient les valeurs les plus fortes, généralement situées dans le Finistère Nord.

Tabs

Renseignements

www-iuem.univ-brest.fr

Ajouter un commentaire

L'ACTUALITÉ