Portraits

DR
Marie Bonnin
Chercheuse en droit de l’environnement marin
Elle a soutenu son habilitation à diriger des recherches le 14 décembre dernier, sur le thème de la planification pour conserver la diversité biologique.

"Fournir des clés pour gérer l’espace marin de façon optimale."

Marie Bonnin est chercheuse de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), rattachée au Laboratoire des sciences de l’environnement marin (Lemar) de l’Institut universitaire européen de la mer (IUEM). Elle est actuellement au Cap-Vert pour une mission de deux mois.

Mes recherches se concentrent sur le droit de l’environnement marin et côtier en Atlantique tropical. Dans cette zone, les lois sont peu connues mais elles existent. Nous développons des outils innovants pour les mettre en évidence et faciliter leur mise en application. Nous insistons sur l’importance d’une approche interdisciplinaire qui permet de confronter les règles qui portent sur la pêche, à celles qui concernent l’exploitation du pétrole et des métaux lourds, la protection du littoral, le tourisme ou encore l’aquaculture. Par exemple, nous avons cartographié l’ensemble de ces règles dans un atlas géographique. C’est une nouvelle manière de représenter le droit, visuelle et compréhensible par tous. Parfois, nos outils pointent les incohérences entre ce qu’imposent les différentes institutions. Ce sont aussi des supports qui invitent au dialogue et à l’harmonisation de la législation. Nous travaillons également sur des manuels destinés aux étudiants, mais aussi aux collectivités et aux parlementaires. Celui sur la Mauritanie est sorti en 2014. Un autre sur le Sénégal est en cours de finalisation. C’est important, car pour appliquer le droit il faut d’abord le connaître, le comprendre et l’analyser. Avec des écologues, des économistes et des physiciens, et en partenariat avec plusieurs pays d’Afrique, nous menons une réflexion sur les aires marines protégées en Atlantique tropicale. Comment les définit-on ? Quelles sont les procédures pour les mettre en place ? Quel bénéfice est attendu ? Quelles sont la répartition et la quantité de poissons dans ces zones ? Globalement, notre objectif est de fournir des clés pour gérer l’espace marin de façon optimale.

Tabs

Propos recueillis par
Klervi L'Hostis

Ajouter un commentaire